InNaTex - Foire internationale des textiles naturels et biologiques

Habitat Valencia - Salon international du Meuble de Valence

C&A Europe poursuit sa croissance

ITMA 2011

BALTIC TEXTILE + LEATHER 2011 – Salon du textile

L`industrie textile de la Turquie

L`Eco-label européen

L`industrie textile et de mode en Italie

OVS industry ouvre les premières boutiques de la France et de la Grèce

Dior, en croissance sur le marché boursier

Stefanel a lancé la nouvelle boutique de la Vienne

Texpo Eurasia Istanbul, foire de technologie textile: 28 - 31 mai 2011, Istanbul, Turquie

Triumph élargit son offre e-commerce

Pierre Cardin, prêt à tout vendre

La conférence européenne sur le thème des Textiles numériques,
Hambourg, Allemagne, le 25 mai 2011


TEXMOD: du 12 au 14 mai 2011

Fashion’s Night Out 2011

Le Salon international de vêtement et de l`accessoires

Techtextil Francfort 2011 - Salon des textiles techniques et non-tissés

Le Salon International Fatex

CEPEX organise deux journées de rencontres professionnelles du secteur de l`habillement

Tissu Premier 2011

Les dépenses des consommateurs du Royaume Uni en 2011

Fedustria plaide pour un prolongement des mesures anticrise pour les entreprises

Les retailers britanniques de l`industrie textile perdront 2.2 milliards livres sterling dans le premier trimestre de 2011

Le costume anti-balle, une première en Roumanie

Ralph Denim et Polo Denim remplaceront Polo Jeans

Intersélection 2011 - Les nouveaux rythmes de la distribution

Texprocess 2011

La réunion des directeurs généraux EURATEX de 2011 aura lieu à Sofia

Le mauvais temps perturbe les ventes Mothercare

Expofil: 8 - 10 Février 2011

Collection Première Istanbul - 2, 3, 4 février 2011!

La nouvelle marque « Essence » de Triumph

Un anglais de 5 ans gagne un concours de design

Le Salon Eclat de Mode

INTERFILIÈRE, Paris - 22 - 24 Janvier, 2011

EURATEX élit Alberto Paccanelli à sa tête

La lutte contre l`industrie de la fourrure

Texworld, 7 - 10 février 2011

La période des vêtements bon marché est finie

Heimtextil 2011

Le prix du coton dans les États – Unis, le plus haut niveau de l`histoire. Vêtements plus chers

Dolce&Gabbana, une fraude de 1,2 milliards dollars

21 décembre 2010

Dolce&Gabbana, une fraude de 1,2 milliards dollars

Selon le Wall Street Journal, le couturier et homme d`affaires italien naturalisé français " veut vendre aujourd`hui " et réclame 1 milliard d’euros ou 1,4 milliard de dollars. Un montant exagérément surestimé selon les banquiers qui estiment que ses nombreuses licences ont diminué sa valeur et que la marque vaudrait plutôt 200 millions d’euros aujourd’hui.
La couturier a fait ses premiers pas dans la mode à Paris, en travaillant pour Schiapparelli et Dior. En 1959, il présente sa première collection au magasin Printemps. En 1978, il Pierre Cardin devient le premier créateur de mode occidental à exporter vers la Chine et à pénétrer ce marché lucratif qui fait de lui un designer innovateur. L`année suivante, Pierre Cardin organise son premier défilé à Pékin.
Fort de cette relation privilégiée avec le pays du Milieu, le créateur a décidé en 2009 de vendre ses 32 licences textiles et accessoires en Chine aux sociétés Jiangsheng Trading Company et Cardanro pour 200 millions d’euros. Aujourd`hui, Cardin possède environ 600 licences dans le monde entier, de l`habillement aux briquets en passant par les lunettes, les parfums, la maroquinerie, les céramiques ou encore la nourriture. «Si je n’avais pas eu l’idée de vendre des licences, Cardin n’existerait plus», explique Pierre Cardin dans une interview en octobre dernier, lors d`un rare défilé haute couture à Paris.
Enfin, le styliste octogénaire (né en 1922 à Trévise) exprime son souhait de garder ses fonctions de directeur artistique afin de perpétuer l`héritage de la marque en expliquant que c`est dans " l`intérêt de l`acheteur et de l`image de la marque ".
"J’ai été le premier à démocratiser la mode, à mettre mes initiales sur mes vêtements. La plupart des grandes maisons de l’époque ont fermé. Je suis le seul aujourd’hui à être propriétaire à 100 % de mon nom. Alors, si je ne fais pas partie du sérail, tant pis», affirme Pierre Cardin qui ne possède plus qu’une boutique à Paris à son nom. Affaire à suivre...


Source: http://www.fashionunited.fr
 
 

 



© Romcibex SARL 2010